Retour en haut de page

DAMAN RELANCE
UN NOUVEAU MÉCANISME POUR FINANCER LA
RELANCE ÉCONOMIQUE

Après la crise, voici venu le temps de la relance ! Le second semestre 2020 sera, à n’en pas douter, placé sous le signe de l’impulsion économique et de la reprise d’une activité économique «normale». Pour cela, un nouveau dispositif garanti par l’Etat a été mis en place pour le financement de la phase relance des entreprises marocaines. Baptisé Damane Relance, il englobe deux mécanismes de garantie déployés par la Caisse Centrale de garantie pour relancer l’activité des entreprises de droit privé marocain, hors holdings et services financiers, ayant réalisé un chiffre d’affaires supérieur à 10 millions de Dirhams et qui ont été impactées par la crise du covid-19.

Les petites entreprises ne sont évidemment pas en reste de ce nouveau mécanisme de financement. Relance TPE, garanti à hauteur de 95%, est en effet dédié aux TPE dont le chiffre d’affaires est inférieur à 10 millions de dirhams. Damane Relance concerne les entreprises évoluant dans l’ensemble des secteurs économiques ou presque. Au vu de ses spécificités en effet, le tourisme devrait se voir proposer un produit dédié au sujet duquel les discussions sont en cours actuellement.

Principal objectif de ce crédit : le financement du besoin en fonds de roulement des entreprises avec une affectation du crédit à hauteur de 50% minimum aux règlements des fournisseurs afin d’instaurer un climat de confiance et favoriser ainsi la relance de la dynamique économique.

Concrètement, Damane Relance en un crédit moyen terme d’une durée pouvant aller jusqu’à 7 ans dont 24 mois de différé au maximum, et plafonné à 1,5 mois de chiffre d’affaires pour les sociétés industrielles et 1 mois de chiffre d’affaires pour les sociétés non industrielles sans dépasser les 100 millions de Dirhams.

Les crédits Damane Relance peuvent être accordés par les banques jusqu’au 31 décembre 2020 avec un tirage dans les 6 mois maximum après la date d’octroi. Les critères d’éligibilité mis en place par la CCG concernent principalement le niveau d’endettement, avec un ratio de dette/EBE inférieur ou égal à 7, et la non distribution de dividendes en cash en 2020.

Répondre à l’ensemble des critères d’éligibilité de la CCG augmente bien entendu de manière significative les chances des entreprises de se voir octroyer le crédit Damane Relance. Toutefois, il est important de souligner que ces demandes de crédit restent tributaires de l’obtention des accords des instances de décision de la banque.

BMCI s’inscrit pleinement dans cette dynamique et continue d’accompagner ses clients impactés par la crise du covid-19. A cet effet, BMCI a mis en place un dispositif solide et efficace. La banque a renforcé ses équipes afin de fluidifier le traitement des demandes et accroitre ainsi le taux de réponses favorables.

CAPACITÉS DE FINANCEMENT INTACTES !

Le gouvernement, le Comité de Veille Economique et Bank Al Maghreb ont mis en place un programme pour assurer le financement de l’économie nationale et la disponibilité de liquidités sur le marché.

Il n y aura pas eu de crise de cash pendant le confinement ! En coordination avec l’ensemble du secteur bancaire, Bank Al Maghrib a en effet mis en place un plan d’action pour que les guichets automatiques sur l’ensemble du territoire soient alimentés de manière continue pendant toute la durée du confinement et au delà.

Pour soutenir l’activité économique, BAM a également réduit le taux directeur de 75 points de base le portant ainsi à 1.5 % et mis en place un dispositif permettant de tripler la capacité de refinancement des banques à travers des mesures audacieuses parmi lesquelles :
la possibilité de recours pour les banques à l’ensemble des instruments de refinancement en dirhams et en devises ; l’extension à un très large éventail de titres et effets acceptés par Bank Al Maghrib en contrepartie des refinancements accordés aux banques ainsi que l’allongement de la durée de ces refinancements ; le renforcement du programme de refinancement spécifique au profit de la TPME, en y intégrant, en plus des crédits d’investissement, les crédits de fonctionnement et en augmentant la fréquence de leur refinancement.

Les établissements de crédit n’ont pas été oubliés. Bank Al Maghrib a prévu, dans ce cadre, des mesures d’accompagnement au plan prudentiel couvrant les exigences en matière de liquidité, de fonds propres et de provisionnement des créances. Objectif : renforcer la capacité de ces établissements à soutenir les ménages et les entreprises dans ces circonstances exceptionnelles.

En prévision d’une récession économique mondiale causée par la crise du Coronavirus, le Maroc a procédé à un tirage sur la LPL pour un montant équivalent à près de 3 milliards de dollars, remboursable sur une période de 5 ans, avec une période de grâce de 3 ans. Ce tirage vise à maintenir les réserves de change du Royaume à un niveau adéquat à même de consolider la confiance des investisseurs étrangers et des partenaires économiques multilatéraux et bilatéraux. Il sera essentiellement affecté au financement de la balance des paiements, sans impacter la dette publique.

Contacts & Aide

PHN0eWxlPg0Kc2VjdGlvbiwNCmFzaWRlLA0KYXJ0aWNsZSB7DQogICAgZGlzcGxheTogYmxvY2s7DQp9DQoNCi5wYWdlLXBvcC1ibWNpIHsNCiAgICB3aWR0aDogMTAwJTsNCiAgICBtYXgtd2lkdGg6IDk4MHB4Ow0KICAgIG1hcmdpbjogMCBhdXRvOw0KfQ0KDQouc3ViLXBhZ2Ugew0KICAgIC8qYmFja2dyb3VuZDogcmVkOyovDQogICAgcG9zaXRpb246IHJlbGF0aXZlOw0KICAgIGZsb2F0OiBsZWZ0Ow0KICAgIHdpZHRoOiAxMDAlOw0KICAgIG1hcmdpbi10b3A6IDEyJTsNCn0NCg0KLnBhZ2UtcG9wLWJtY2kgLnBlcnNvbm5lLXBvcCB7DQogICAgd2lkdGg6IDQzLjUlOw0KICAgIGZsb2F0OiBsZWZ0Ow0KICAgIHBvc2l0aW9uOiBhYnNvbHV0ZTsNCiAgICB0b3A6IC0xMiU7DQogICAgei1pbmRleDogOTk5OTsNCn0NCg0KLnBlcnNvbm5lLXBvcCBpbWcgew0KICAgIG1heC13aWR0aDogMTAwJTsNCn0NCg0KLnBhZ2UtcG9wLWJtY2kgLnJpZ2h0LWFydGljbGUgew0KICAgIHdpZHRoOiA2NC42JTsNCiAgICBmbG9hdDogcmlnaHQ7DQp9DQoNCi5wYWdlLXBvcC1ibWNpIC5yaWdodC1hcnRpY2xlIGltZyB7DQogICAgd2lkdGg6IDEwMCU7DQp9DQoNCi50eHQtZXhwZXJ0LXBvcCB7DQogICAgZmxvYXQ6IHJpZ2h0Ow0KICAgIG1hcmdpbi10b3A6IDM1cHg7DQogICAgd2lkdGg6IDU2JTsNCn0NCg0KLmRyYXBlYXUtcG9wIHsNCiAgICBmbG9hdDogcmlnaHQ7DQogICAgd2lkdGg6IDIyJTsNCn0NCg0KLnZpZGVvLXBvcCB7DQogICAgd2lkdGg6IDEwMCU7DQogICAgbWFyZ2luLXRvcDogMjdweDsNCiAgICBmbG9hdDogbGVmdDsNCiAgICBoZWlnaHQ6IDMyNXB4Ow0KfQ0KDQoNCi8qKiptZWRpYSBxdWVyaWVzKiovDQoNCkBtZWRpYSBzY3JlZW4gYW5kIChtYXgtd2lkdGg6IDY2N3B4KSB7DQogICAgLnN1Yi1wYWdlIHsNCiAgICAgICAgbWFyZ2luLXRvcDogMDsNCiAgICB9DQogICAgLnBhZ2UtcG9wLWJtY2kgLnBlcnNvbm5lLXBvcCB7DQogICAgICAgIHdpZHRoOiAxMDAlOw0KICAgICAgICBwb3NpdGlvbjogaW5oZXJpdDsNCiAgICAgICAgZGlzcGxheTogbm9uZTsNCiAgICB9DQogICAgLnBhZ2UtcG9wLWJtY2kgLnJpZ2h0LWFydGljbGUgew0KICAgICAgICB3aWR0aDogMTAwJTsNCiAgICAgICAgZmxvYXQ6IGxlZnQ7DQogICAgfQ0KICAgIC5kcmFwZWF1LXBvcCB7DQogICAgICAgIHdpZHRoOiAzMCU7DQogICAgfQ0KICAgIC50eHQtZXhwZXJ0LXBvcHsNCiAgICAgICAgd2lkdGg6IDcwJTsNCiAgICB9DQogICAgLnZpZGVvLXBvcHsNCiAgICAgICAgaGVpZ2h0OjI4MHB4OyANCiAgICB9DQp9DQoNCgk8L3N0eWxlPg0KICAgICAgICA8ZGl2IGNsYXNzPSJwYWdlLXBvcC1ibWNpIj4NCiAgICAgICAgICAgIDxkaXYgY2xhc3M9InN1Yi1wYWdlIj4NCiAgICAgICAgICAgICAgICA8aGVhZGVyPg0KICAgICAgICAgICAgICAgIDwvaGVhZGVyPg0KICAgICAgICAgICAgICAgIDxuYXY+PC9uYXY+DQogICAgICAgICAgICAgICAgPGFzaWRlPg0KICAgICAgICAgICAgICAgICAgICA8ZGl2IGNsYXNzPSJwZXJzb25uZS1wb3AiPjxpbWcgc3JjPSIvd3AtY29udGVudC9ibG9ncy5kaXIvc2l0ZXMvMi8yMDE1LzEyL3BlcnNvbm5lLXBvcC5wbmciIGFsdD0iIiAvPjwvZGl2Pg0KICAgICAgICAgICAgICAgIDwvYXNpZGU+DQogICAgICAgICAgICAgICAgPGFydGljbGU+DQogICAgICAgICAgICAgICAgICAgIDxkaXYgY2xhc3M9InJpZ2h0LWFydGljbGUiPg0KICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgPGRpdiBjbGFzcz0iZHJhcGVhdS1wb3AiPjxpbWcgc3JjPSIvd3AtY29udGVudC9ibG9ncy5kaXIvc2l0ZXMvMi8yMDE1LzEyL2RyYXBlYXUtcG9wLnBuZyIgYWx0PSIiIC8+PC9kaXY+DQogICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgICA8ZGl2IGNsYXNzPSJ0eHQtZXhwZXJ0LXBvcCI+PGltZyBzcmM9Ii93cC1jb250ZW50L2Jsb2dzLmRpci9zaXRlcy8yLzIwMTUvMTIvdHh0LXBvcC5wbmciIGFsdD0iIiAvPjwvZGl2Pg0KICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgPGRpdiBjbGFzcz0idmlkZW8tcG9wIj4NCiAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgICA8aWZyYW1lIHdpZHRoPSIxMDAlIiBoZWlnaHQ9IjEwMCUiIHNyYz0iaHR0cHM6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaWtwYmxqQzRIYVk/cmVsPTAmYXV0b3BsYXk9MSIgZnJhbWVib3JkZXI9IjAiIGFsbG93ZnVsbHNjcmVlbj48L2lmcmFtZT4NCiAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgIDwvZGl2Pg0KICAgICAgICAgICAgICAgICAgICA8L2Rpdj4NCiAgICAgICAgICAgICAgICA8L2FydGljbGU+DQogICAgICAgICAgICAgICAgPGZvb3Rlcj4NCiAgICAgICAgICAgICAgICA8L2Zvb3Rlcj4NCiAgICAgICAgICAgIDwvZGl2Pg0KICAgICAgICA8L2Rpdj4=
Le site Crédit Conso est momentanément indisponible mais il revient bientôt.
En attendant, découvrez notre offre du moment
Vous allez être redirigé vers le site du CMMB en charge de la Médiation Bancaire
Continuer

Application gratuite,
disponible dans les stores

Banque en ligne pour les particuliers

Dans le cadre de sa modernisation informatique, la BMCI a initié un large programme de refonte de son système d’information. L’objectif étant d’accompagner au mieux ses clients dans leurs projets de vie et de développement.

Ce vaste projet de modernisation, progressivement déployé, a connu la finalisation de sa dernière étape ce lundi 23 août 2021. Elle est actuellement en phase de stabilisation.

De ce fait, l’accessibilité de certains services bancaires peut être temporairement affectée. Le rétablissement complet de l’ensemble des services est notre priorité.

Soyez assurés que toutes les équipes sont mobilisées pour résoudre ces incidents au plus vite et se tiennent à la disposition des clients pour les accompagner.

La BMCI présente toutes ses excuses à ses clients pour les désagréments occasionnés.

PERTURBATION TEMPORAIRE DE CERTAINS SERVICES BANCAIRES DE LA BMCI

Dans le cadre de sa modernisation informatique, la BMCI a initié un large programme de refonte de son système d’information. L’objectif étant d’accompagner au mieux ses clients dans leurs projets de vie et de développement.

Ce vaste projet de modernisation, progressivement déployé, a connu la finalisation de sa dernière étape ce lundi 23 août 2021. Elle est actuellement en phase de stabilisation.

De ce fait, l’accessibilité de certains services bancaires peut être temporairement affectée. Le rétablissement complet de l’ensemble des services est notre priorité.

Soyez assurés que toutes les équipes sont mobilisées pour résoudre ces incidents au plus vite et se tiennent à la disposition des clients pour les accompagner.

La BMCI présente toutes ses excuses à ses clients pour les désagréments occasionnés.

PERTURBATION TEMPORAIRE DE CERTAINS SERVICES BANCAIRES DE LA BMCI

Vous faites partie de nos clients qui ont la semaine dernière vu sur leur compte un ou plusieurs prélèvements liés à des positions débitrices ?

Nous sommes à votre écoute et avons constaté, suite à vos remarques, que la communication faite par nos services au sujet de ce rattrapage de frais dus, aurait besoin de plus de clarté et d’explications. Message reçu, nous vous prions de nous en excuser et nous nous engageons à plus de proactivité en la matière.

Notre souhait est de toujours mieux vous servir : nous vous avons offert les commissions liées aux positions débitrices de votre compte entre septembre et décembre 2021. Si votre souci persiste, nos équipes sont mobilisées pour vous accompagner et trouver ensemble une solution d’accompagnement adaptée à votre situation.

N'hésitez pas à :

  • Contacter directement votre Conseiller en agence
  • Ou joindre le Centre de Relations Clients au 2828
  • NOTE D'INFORMATION