Nomination de Samir Mezine Directeur Général de la BMCI

Le Conseil de Surveillance de la BMCI réuni en date du 24 mai 2023, sous la présidence de Jaouad HAMRI, a nommé Samir MEZINE au poste de Directeur Général de la BMCI (*) à compter du 1er juin 2023.

A cette occasion, l’ensemble des membres du Conseil de Surveillance de la BMCI souhaitent leurs meilleurs voeux de succès à Samir MEZINE dans ses nouvelles fonctions.

Diplômé du Conservatoire National des Arts et Métiers en 2001, Samir MEZINE a réalisé l’ensemble de sa carrière au sein du Groupe BNP Paribas. Il a ainsi occupé plusieurs postes à responsabilités dans les métiers du Trade Finance chez BNP Paribas CIB, de l’Inspection Générale, du Corporate Banking, de la Finance Durable et enfin de Directeur de Territoires.

Fort de son expérience de plus de 22 ans, Samir MEZINE contribuera à servir les ambitions de croissance et de développement de la BMCI au service des clients et de l’économie marocaine.

Samir MEZINE a 48 ans et est père de 4 enfants.

Le Conseil de Surveillance de la BMCI

(*) Cette nomination est sous réserve de la validation des autorités compétentes.

Communiqué de la BMCI

« Le Conseil de surveillance de la BMCI s’est réuni ce jour sous la présidence de Jaouad Hamri et a décidé de nommer Hicham Seffa comme Directeur Général et membre du Directoire de la banque, à compter du 1er novembre 2022. Hicham Seffa a vocation à succéder à Philippe Dumel à la Présidence du Directoire au cours des premiers mois de 2023, sous réserve de la validation par les autorités compétentes.

Le Conseil de surveillance a également pris acte de la décision de Rachid Marrakchi, actuellement Directeur Général, de faire valoir ses droits à la retraite à compter du 31 décembre 2022.

Le Conseil de surveillance a souhaité ses meilleurs vœux de succès à Hicham Seffa et a remercié très chaleureusement Rachid Marrakchi pour sa longue et fructueuse collaboration au sein de la BMCI. »

LA BMCI INAUGURE « BMCI ACADEMY »

La BMCI positionne le développement des compétences comme une priorité et inaugure sa nouvelle structure de formation dédiée aux collaborateurs, « BMCI Academy ».

La BMCI inaugure son académie d’entreprise, « BMCI Academy », qui est une structure de développement des compétences instaurée au sein de la banque, dédiée à ses collaborateurs.

En effet, « BMCI Academy » représente un instrument stratégique, dont la vocation est de permettre à la banque d’atteindre ses objectifs à travers des actions qui favorisent l’apprentissage individuel et organisationnel et développent le partage de connaissances entre les collaborateurs.

A travers cette initiative, la BMCI souhaite accompagner son développement par un investissement stratégique dans le développement des compétences de son principal atout : le capital humain. C’est dans ce cadre que la BMCI a mis en place une structure de formation pour créer une nouvelle expérience d’apprentissage qui sera un pilier de la transformation, axé sur des formations multidisciplinaires avec des approches modernes.

Dans ce sens, « BMCI Academy » a pour vocation de contribuer à la création de valeur immatérielle de la marque employeur de la BMCI, en créant les conditions adéquates pour valoriser les compétences et savoir-faire de ses collaborateurs, en développant leur employabilité et en accompagnant leur développement de carrière, mais également personnel.

Ainsi, « BMCI Academy » a pour vocation d’être un espace de transformation individuel et collectif qui accompagne les enjeux de la banque, et qui a pour mission de :

  1. Centraliser, structurer et construire une offre multidisciplinaire adaptée aux différentes cibles internes en termes de formations techniques et de formations en développement personnel.
  2. Proposer un programme Design, assurant une variété de formats de déploiement de contenus adaptés aux différents besoins d’apprentissage : formations présentielles, E-learning, Blended Learning, Moocs, webinaires, Peer to Peer, création, etc.
  3. Faire de la prospective en veillant à la cohérence des contenus par rapports aux besoins actuels et futurs, construits sur la base de modèles de compétences, de leadership et des « assessment centers» spécifiques.
  4. Identifier des outils et un écosystème de partenaires pour assurer le meilleur standard de qualité d’apprentissage et de suivi.

LA BMCI ORGANISE LA PREMIERE EDITION DU FORUM DE LA FINANCE DURABLE

La BMCI réaffirme son ambition de devenir un leader marocain de la finance durable et organise la première édition du Forum de la Finance Durable, le mercredi 15 juin 2022, à Rabat.

 Dans un objectif de promouvoir la finance durable, la BMCI organise le Forum de la Finance Durable dans sa première édition au Maroc, le mercredi 15 juin 2022, à Rabat. Le Responsable Adjoint BNP Paribas International Retail Banking et Responsable Europe Méditerranée, François Benaroya, ainsi que le Président du Directoire de la BMCI, Philippe Dumel, invitent à cette occasion plusieurs acteurs économiques marocains importants, engagés dans les secteurs de la transition énergétique, la santé, l’entrepreneuriat féminin et à impact positif et l’inclusion financière, pour échanger sur leur vision d’une croissance durable et responsable.

Le monde est confronté aujourd’hui plus que jamais à des enjeux environnementaux et sociaux importants, liés notamment au changement climatique dont les conséquences peuvent être désastreuses en l’absence d’actions claires, concrètes et suffisantes. Par ailleurs, le Maroc fait face également à divers challenges liés à l’éducation, la santé, l’eau… Conscient de ces enjeux, le Maroc s’est engagé dans l’effort mondial de mise en œuvre des exigences de l’Accord de Paris et d’implémentation des 17 Objectifs du Développement Durable de l’Agenda 2030. Plusieurs initiatives locales et plans stratégiques peuvent être cités comme la Stratégie nationale de développement durable (SNDD), le Plan Climat National 2030 (PCN) ou le Nouveau Modèle de Développement.

A cet égard, le secteur financier est en position de jouer un rôle important pour une économie plus respectueuse de l’environnement et plus inclusive, par l’orientation donnée à ses financements et par la conception de solutions et produits d’investissement conciliant impact et performance pour favoriser une économie plus durable et inclusive. Le secteur financier joue un rôle crucial à travers une finance durable permettant une transition écologique des clients et le passage à un modèle plus juste.

A ce titre, le Groupe BNP Paribas a pour ambition d’être leader de la finance durable, appuyée par la conviction que personne ne gagne véritablement dans un monde qui perd. Le Groupe s’engage à aligner les émissions de gaz à effet de serre induites par ses activités de crédit avec la trajectoire requise pour financer un monde neutre en carbone en 2050. Dans la même lignée, la BMCI place la finance durable au cœur de son plan stratégique 2022 – 2025 et a défini 3 axes prioritaires d’intervention: La transition énergétique, l’Entrepreneuriat à impact positif et l’Inclusion Financière. En outre, la BMCI accompagne ses clients dans l’adoption des meilleurs pratiques Environnementales, Sociales et de Gouvernance (ESG) via la mise en place de politiques sectorielles qui fixent des règles d’intervention dans certains secteurs sensibles. Ces politiques intègrent des critères environnementaux et sociaux pour les décisions de financement et d’investissement dans des secteurs présentant de forts enjeux : déforestation, gestion de l’eau, émission de CO2, gestion des déchets.

Pour atteindre ces ambitions, la BMCI met en œuvre un certain nombre de conditions essentielles, en ligne avec la forte volonté du Groupe BNP Paribas dans ce domaine :

  • La mise en place d’une gouvernance dédiée avec la création de la Direction de l’Engagement qui veille à développer notre responsabilité sociale et environnementale et pilote les activités de la Fondation BMCI ;
  • La définition d’objectifs en matière d’impacts directs liés au fonctionnement propre de la banque (émissions de Gaz à Effet de Serre liées à nos bâtiments et aux déplacement, consommation d’électricité, d’eau, de papiers et recyclage des déchets) mais aussi d’impacts indirect via notre portefeuille de financement (Engagements et PNB liés à des crédits « verts »,
  • La formation et la sensibilisation de nos collaborateurs via un programme de formation interne sur les enjeux sociaux et environnementaux et la finance durable ;
  • Un dialogue constant avec l’ensemble de ses parties prenantes pour répondre au mieux à leur priorité.

Le Forum de la Finance Durable aspire à devenir un rendez-vous annuel qui permettra de satisfaire la volonté exprimée par Bank Al-Maghrib à instaurer un système de finance durable stable dans le marché marocain, mais également le besoin nouveau et fort d’accompagnement exprimé par le citoyen.

Le Forum de la Finance Durable prévoit une sélection d’intervenants et modérateurs, composée de professionnels issus de différents secteurs d’activité et de différents parcours, afin de partager leur expérience et leurs réalisations en termes de Finance Durable, à travers 3 principaux panels :

  • Les financements ESG : Les attentes et les enjeux pour le Maroc.
  • Financer la santé, quels enjeux et quelles solutions ?
  • L’accompagnement de l’entrepreneuriat à impact positif : freins et opportunités, de l’incubation à l’émergence d’acteurs économique du changement.

LA BMCI LANCE SON OFFRE « EPARGNE VIE MULTISUPPORTS » EN PARTENARIAT AVEC AXA ASSURANCE MAROC ET ALLIANZ

Afin de toujours proposer les offres les plus adaptées à ses clients, la BMCI lance son offre « Epargne vie Multisupports » en partenariat avec les assureurs AXA Assurance Maroc et Allianz.

 La BMCI œuvre afin de toujours optimiser les placements d’épargne de ses clients. C’est dans ce sens que l’Assurance Vie Multisupports, offre aux épargnants, la liberté de diversifier leurs placements en épargne, en bénéficiant d’une part de la sécurité du fonds en dirhams et d’autres part du dynamisme des OPCVM via le compartiment en Unité de Compte (UC).

En effet, l’Assurance Vie Multisupport se positionne comme une nouvelle alternative aux produits classiques (Dépôts à Terme, Comptes Sur Carnet et Assurance vie classique). A travers les unités de comptes, l’épargne accède au marché financier et bénéficie de sa performance pour obtenir des rendements plus importants.

Ainsi, afin de renforcer sa gamme de produits d’épargne, la BMCI lance deux produits en partenariat avec AXA Assurance Maroc « PATRIMOINE OPTIMIS MULTISUPPORT » et en partenariat avec Allianz, qui lance « ALLIANZ SELEKTISSIMO KAPITAL ».

Ces deux nouveaux produits innovants sont des contrats d’épargne qui proposent deux compartiments :

  • Le fonds en dirhams, où le capital est garanti avec un rendement à la fois compétitif et prudent.
  • Le deuxième compartiment en UC adossé à des OPCVM (Actions, Obligations, Monétaires, Diversifiés), gérés par BMCI Asset Management, à la fois performants et générant une meilleure rentabilité.

A travers ce partenariat, la BMCI permet à ses clients épargnants une plus grande flexibilité, en optant pour la répartition par compartiment le plus convenable à leurs attentes et selon leurs appétences au risque. Ils peuvent également, compter sur l’expertise des gestionnaires de patrimoine de la BMCI pour les conseiller vers l’allocation la plus adéquate en fonction de leurs profils.

Durant la vie du contrat, les épargnants peuvent également effectuer des arbitrages, c’est-à-dire transférer des fonds des unités de compte vers le fond en dirhams ou vice versa, voir même arbitrer entres les Unités de Comptes. Le recours au fond en dirhams peut servir à sécuriser les plus-values réalisées sur le fond en UC ou regrouper l’ensemble de son épargne en attendant une opportunité sur les des marchés financiers.

 Par ailleurs, l’offre de la BMCI adopte un cadre fiscal avantageux qui régit l’assurance vie au Maroc :

  • Avant le 8ème anniversaire du contrat, seuls les plus-values sur les revenus distribués seront imposables ;
  • Dès le 8ème anniversaire du contrat, une exonération fiscale totale sera appliquée ;
  • La transmission des contrats d’épargne en assurance vie aux bénéficiaires désignés en cas de décès est exonérée de toute taxe et des droits de succession.

Dans ce sens et pour plus de sécurité, AXA Assurance Maroc propose également d’adosser à son contrat Multisupport, une assurance décès, qui garantit aux bénéficiaires désignés de recevoir un capital revalorisé équivalent au minimum à la somme des versements effectués sur le compartiment UC.

 Pour les clients qui souhaitent saisir cette opportunité et transférer leurs contrats d’assurance existants vers le nouveau contrat multi-support, cela peut se faire tout en prenant en compte l’antériorité fiscale.

S’agissant des performances que l’on peut escompter en souscrivant à ce nouveau produit d’épargne-vie Multisupport, l’offre propose des Unités de Comptes Obligataires assurant une sécurité avec une légère rentabilité, et aussi des Unités de Comptes orientées vers le marché des actions présentant certes, un risque plus élevé mais modéré par une gestion à horizon plus long, offrant des rendements importants.

LA FONDATION BMCI SOUTIENT L’ASSOCIATION AL JISR POUR LE LANCEMENT DE SON BIBLIOBUS

Dans la continuité d’un partenariat de longue date, la Fondation BMCI soutient l’Association Al Jisr avec le lancement d’un bibliobus, renforçant ainsi le dispositif d’accompagnement des écoliers pour une éducation de qualité pour tous.

La Fondation BMCI continue à prêter main forte à l’Association Al Jisr, à travers son soutien pour un projet qui s’inscrit pleinement dans la démarche d’Engagement de la BMCI et de la politique de Mécénat de sa Fondation : le lancement d’un nouveau bibliobus pour le renforcement des activités de l’association pour le soutien scolaire et l’encouragement des jeunes à la lecture.

En effet, ce bibliobus entièrement équipé en livres et matériels didactiques sillonnera plusieurs villes du Maroc pour atteindre les écoles les plus reculées. Il servira à améliorer les compétences de base en renforçant les clubs de lecture des écoles visitées sur les thématiques des sciences, de l’environnement et du digital, et ce, grâce à l’expertise de l’équipe d’animateurs du bibliobus.

La Fondation BMCI encourage également l’engagement de ses collaborateurs, en les invitant à participer à une journée solidaire dans une école primaire publique d’où le bibliobus marquera le départ de sa tournée à travers le Royaume, avec au programme plusieurs activités environnementales et culturelles au profit des écoliers.

Pour rappel, cette journée solidaire rentre dans le cadre du programme lancé par le Groupe BNP Paribas « 1 Million Hours To Help », un programme de mécénat de compétences et d’heures solidaires, lancé par le groupe BNP Paribas, dont l’objectif est d’encourager l’engagement sociétal des collaborateurs sur leur temps de travail. Le Groupe a pour ambition d’atteindre collectivement 1 million d’heures de bénévolat d’entreprise rémunérées et effectuées par les collaborateurs BNP Paribas dans le monde, soit l’équivalent d’un peu plus d’une demi-journée d’heures solidaires payées par collaborateur et par an.

Pour Philippe Dumel, Président du Directoire de la BMCI : « Notre soutien au Bibliobus s’inscrit au cœur de notre stratégie d’engagement Positive Banking, et dans la continuité de notre volonté de contribuer au développement durable et responsable au Maroc. La Fondation BMCI, partenaire historique d’Al Jisr a permis l’équipement de 1 150 bibliothèques de classe dans plus de 135 écoles publiques primaires au profit de 88 000 élèves. Ce nouveau projet de Bibliobus apporte une nouvelle dimension à notre soutien et permettra de toucher plus d’écoliers à travers plusieurs régions du Maroc. ».

LA BMCI DEVIENT LA PREMIERE BANQUE MAROCAINE A LANCER SA CARTE VISA BIOMETRIQUE SANS CONTACT

La BMCI lance sa nouvelle solution innovante de paiement, la carte Visa Biométrique, mettant ainsi pour la première fois au Maroc un nouveau mode de paiement plus rapide et sécurisé à la disposition de ses clients.

 Dans le cadre de ses activités de lancement de nouveaux produits innovants, la BMCI continue à placer la sécurité des informations et le confort de ses clients au centre de ses préoccupations, et met à leur disposition sa nouvelle carte Visa Biométrique.

En effet, la carte Visa Biométrique est une carte de débit (paiement et retrait) national et international, adossée au compte en dirhams, et offre également une option de paiement en différé. Elle est dotée d’un capteur d’empreinte digitale intégré, permettant à son détenteur de pouvoir se passer de composer son code PIN lors des paiements sur les Terminaux de Paiement Electroniques. Il suffira de poser le doigt sur la carte au moment de la transaction.

DISPOSITIF :

La carte Visa Biométrique est fournie au client avec une petite boîte noire, appelée « lecteur d’inscription », qui a pour vocation d’alimenter la carte en énergie, afin de permettre l’enregistrement de l’empreinte digitale. Le lecteur d’inscription est fabriqué en plastique recyclé et recyclable et ne reçoit aucune information biométrique de la carte Visa Biométrique. Toutes les données sont capturées et stockées en toute sécurité dans la puce de la carte.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Les données biométriques du client détenteur de la carte sont extraites de l’image de son empreinte digitale capturée par le capteur de la carte. Ces données ne représentent que certains points ou aspects particuliers de l’empreinte digitale, codés dans une représentation mathématique. L’image de l’empreinte digitale ne pourra jamais être reconstituée à partir de ces données, car elle n’est que partielle.

Dès lors que ses empreintes sont verrouillées, le porteur de la carte Visa Biométrique pourra utiliser l’une d’entre elles pour effectuer des transactions de paiement sur les terminaux de paiement électroniques au lieu du code PIN. Il suffira de placer le doigt enregistré sur le capteur d’empreinte en insérant la carte dans le TPE après saisie du montant par le commerçant.

Le client détenteur de la carte Visa Biométrique pourra également réaliser des transactions illimitées*, sans contact en étant authentifié efficacement grâce à son empreinte digitale. Il suffira de placer le doigt enregistré sur le capteur d’empreinte en approchant la Carte du TPE (3 à 4 centimètres) après saisie du montant par le commerçant.

Cette nouvelle technologie de moyen de paiement biométrique a pu voir le jour aujourd’hui avec la carte Visa Infinite, et pourra par la suite être déployée sur d’autres gammes de cartes Visa.

Dans le cadre de l’amélioration continue des moyens de paiement et dans un contexte sanitaire qui privilégie les paiements dématérialisés, la BMCI et Visa ont déjà démontré comment la technologie existante peux se faire adapter pour créer de la technologie prêt-à-porter au dernier cri, en lançant le bracelet Woop, offrant ainsi à leurs clients un mode sécurisé de paiement au tour du poignet. Ce bracelet sans contact vise à aider les clients à rester connectés grâce à une puce intégrée, permettant aux utilisateurs de faire les paiements en gardant les mains libres, sans toucher ni carte, ni clavier, ni TPE.

*Illimitées pour les transactions sans-contact avec empreinte, de moins 600 dirhams.

NOMINATION DE FRANÇOIS BENAROYA AU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA BMCI

Le Conseil de surveillance de la BMCI, qui s’est réuni le 22 février 2022, a décidé de coopter, en qualité de nouveau membre, M. François Benaroya, en remplacement de M. Benoit Cavelier, appelé à occuper de nouvelles fonctions au sein du Groupe BNP Paribas. Cette cooptation sera proposée à la ratification de l’Assemblée Générale Ordinaire lors de sa plus prochaine réunion.

 M. François Benaroya exercera ses fonctions pour la durée restant à courir du mandat de M. Benoit Cavelier, soit jusqu’à la date de l’Assemblée Générale Ordinaire annuelle appelée à statuer sur les comptes de l’exercice clos au 31 décembre 2023.

A l’occasion de cette nomination, François Benaroya, responsable adjoint d’International Retail Banking et responsable d’Europe Méditerranée au sein de BNP Paribas, a déclaré : « Je suis ravi et honoré de rejoindre le Conseil de Surveillance de la BMCI, une banque riche d’une longue histoire. La BMCI a une place très importante au sein de l’ensemble des banques d’Europe-Méditerranée, et le Groupe BNP Paribas a à cœur de continuer de déployer au Maroc notre modèle intégré, au service du développement de l’économie et au service de nos clients. »

 François Benaroya est ancien élève de l’Ecole Polytechnique, de l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique (ENSAE) et de l’Université de Tilburg (Pays-Bas). De 1994 à 2004, François Benaroya a exercé diverses fonctions internationales au sein de l’administration française, au sein du Ministère de l’Economie et des Finances, de l’Ambassade de France à Moscou (Russie), et du Cabinet du Ministère des Affaires Européennes. En 2004, François Benaroya a rejoint BNP Paribas comme responsable de la stratégie du Groupe au sein du développement Groupe, période où il a notamment participé à l’intégration de BNL. Sa carrière a été effectuée ensuite au sein du métier International Retail Banking (IRB) : en Ukraine, de 2007 à 2011, où il a été directeur général adjoint en charge de la banque de détail ; puis il est devenu membre du Comex d’IRB, en charge de la ligne de métier Retail et SME ; en 2014, il est parti en Pologne comme directeur général adjoint, responsable de l’intégration de la banque BGZ. Il est depuis fin 2017 de nouveau membre du Comex d’IRB, responsable de la région Europe Centrale et Orientale –Turquie. Depuis octobre 2021, il est adjoint du responsable d’IRB, et responsable d’Europe Méditerranée, et à ce titre responsable des banques des régions Afrique et Europe Centrale et Orientale/ Turquie.

LA BMCI LANCE UN NOUVEAU CYCLE DE WEBINAIRES POUR LES ACTIVITES DE SA SALLE DES MARCHES

La BMCI se rapproche davantage de ses clients et prospects et lance son cycle de webinaires dédiés aux activités de salle des marchés et du marché des capitaux.

Dans le cadre de son nouveau cycle de webinaires dédiés aux activités de la Salle des Marchés, la BMCI a tenu sa première rencontre virtuelle autour de la thématique des risques et opportunités des marchés financiers pour l’année 2022.

Dans un contexte financier très dynamique, avec les premières hausses de taux attendues aux Etats-Unis d’Amérique et en Europe, la Salle des Marchés de la BMCI s’associe aux économistes du Groupe BNP Paribas pour analyser et anticiper les risques et les opportunités de ce nouveau cycle économique.

Cette rencontre a porté sur l’analyse de l’environnement économique international à travers la dynamique des indicateurs macroéconomique (inflation, croissance, trade, etc.), notamment en terme de reprise post-Covid. La transition des références « IBOR » a aussi été évoquée.

Sur une échelle plus locale, ce webinaire a été l’occasion de mettre l’accent sur les perspectives économiques au Maroc pour l’année 2022, à travers une étude approfondie de sa croissance comparée à celle de la région MENA, sa politique monétaire et son organisation des finances publiques, incluant ainsi une partie dédiée à l’analyse des risques et des défis. Cette conférence a également été l’occasion de faire le point sur le marché des changes et l’évolution du MAD.

A cette occasion, les équipes de la Salles des Marchés de la BMCI ont également pu présenter l’ensemble des offres qui couvrent les activités en lien avec les marchés de capitaux au niveau national et international.

Pour Pierre Fonteneau, responsable de la salle des marchés de la BMCI: « Il est très important pour nos clients de pouvoir appréhender au mieux les problématiques liées aux évolutions des marchés financiers en 2022. Notre webinaire leur a permis de disposer de toutes les clefs afin de pouvoir construire au mieux leur stratégie financière de cette année. ».